Digitalisation

Wishibam pour les Enseignes

La digitalisation du commerce touche toutes les industries. Cette transformation s’opère depuis le début des années 2000, avec le développement d’Internet. Les premiers acteurs du commerce en ligne (des pure players comme Amazon et eBay) ont pris une place de plus en plus marquée dans le paysage du commerce, dans le monde. Les commerçants, jusqu’ici présents en physique, ont adopté de nouveaux modèles afin de s’adapter à une offre en ligne abondante. 

Les commerçants s’attaquant à la transformation numérique de leur business adoptent un modèle de bricks and clicks, mêlant vente en ligne et physique. De nouvelles stratégies sont alors appliquées au commerce, de nouveaux canaux marketing et commerciaux sont exploitables, et de nouvelles opportunités peuvent être exploitées. 

 

Les avantages de la transformation numérique du commerce en France

Aux débuts du e-commerce, une certaine rivalité s’est installée entre les Pure Players et les Bricks and Mortar. La raison principale de cette rivalité était le développement rapide et intense du commerce en ligne. Les retailers voyaient d’un mauvais oeil le fait que les e-commerçants viennent leur prendre une part de leur chiffre d’affaires.

Néanmoins, en vue de l’évolution des comportements et des habitudes d’achats des consommateurs, les objectifs et les stratégies ont eux aussi évolué. La transformation numérique du commerce a permis de développer de nouvelles normes et tendances de consommation. Les clients utilisant de plus en plus les deux canaux de vente de façon complémentaire pour faire leurs achats, il est devenu nécessaire de s’adapter.

Le web-to-store, le click & collect, les points relais etc, sont autant de notions qui montrent qu’il existe une forte complémentarité entre les outils numériques et la boutique physique. Il ne s’agit donc plus d’opposer le commerce traditionnel au e-commerce. C’est ainsi qu’une stratégie « cross-canal » est de plus en plus plébiscitée. En effet, un commerce connecté, autrement dit un commerce faisant bon usage du numérique, peut espérer élargir sa zone de chalandise, augmenter sa fréquentation et ainsi augmenter son chiffre d’affaires.

En d’autres termes, ne pas être présent sur Internet, ne pas disposer de stratégie de distribution en ligne, ne pas veiller à sa e-réputation revient à se couper directement d’une part importante de ses clients potentiels pour les commerçants.

Les commerçants ont alors dû ajuster leur fonctionnement et avancer peu à peu vers une digitalisation de leur commerce.

Cette transition numérique s’est observée par le développement des commerces Bricks and Clicks. Il s’agit de commerce qui ont adopté une stratégie omnicanal en vendant à la fois online et offline.

Les avantages de la transformation numérique sont nombreux :

  • Augmentation du chiffre d’affaires
  • Optimisation de la visibilité et de l’accessibilité
  • Facilitation du développement à l’international
  • Proposer une expérience client unique

La digitalisation est donc un véritable enjeu pour les commerçants. Elle leur permet de rester dans le coup et de surtout rester compétitifs par rapport à leurs concurrents.

 

Les stratégies de la transformation numérique du commerce

La transformation numérique repose sur une stratégie omnicanale. La stratégie omnicanal consiste à placer le client au centre des stratégies commerciale et marketing pour s’adapter à ses attentes. Pour les retailers, l’omnicanalité correspond notamment à la création d’un site e-commerce pour capter les e-acheteurs, qui sont de plus en plus nombreux, ainsi que l’utilisation des canaux de communication digitaux

Les attentes des consommateurs aujourd’hui concernent principalement la volonté de vivre une expérience unique à travers leurs achats. Cette expérience passe notamment par un parcours client fluide et unifié sur tous les canaux de vente utilisés par l’entreprise.

Il existe différents outils digitaux qui favorisent la transformation numérique d’un commerce. Par, exemple, le service Click and Collect permet au client de commander son produit en ligne et de venir le retirer en magasin. Ce service est notamment possible grâce à un système de gestion des stocks et des commandes unifié.

 

Quand le e-commerce devient un magasin physique

Le défi pour les commerçants est de réussir à unifier les ventes en ligne et ventes physiques, en créant une expérience fluide pour le shopper. Le marché du e-commerce devient très saturé et les marques tentent de se démarquer, tout en s’adaptant aux évolutions. Bien que les canaux d’achats se soient multipliés, ils ne doivent pas être traités comme étant opposés mais complémentaires.

Certains « pure players » ont compris l’enjeu d’un commerce omnicanal et se lancent également dans le « brick and mortar » en alliant shopping en ligne et point de vente physique. Qui dit magasin physique ne veut pas forcément dire lieu d’achat permanent. Les pop-up stores sont une solution efficace pour les marques qui veulent attirer momentanément l’attention des consommateurs et aller à leur rencontre. Ainsi, Netshoes, le Slip Français, Ebay ou encore Birchbox ont ouvert, l’espace de quelques jours, leurs pop-up stores.

Les magasins non-éphémères peuvent aussi créer le buzz. La digitalisation des points de vente physique permet d’améliorer l’expérience en magasin et renforcer l’attractivité des boutiques, comme la marque Undiz qui a ouvert à Toulouse un magasin dit « phygital ».