Définition : GAFA

On utilise le terme GAFA pour désigner les géants du web. Derrière cet acronyme, on retrouve Google, Apple, Facebook et Amazon, qui à eux seuls, ont une capitalisation boursière cumulée de 3 441 milliards de dollars en août 2018, c’est-à-dire pratiquement la moitié de celle des 300 principales valeurs de la zone euro, qui représentent 6 690 milliards de dollars.

A ce groupe de quatre, surnommés aussi Big Four, s’ajoute souvent Microsoft, GAFA devenant alors GAFAM.

Mais GAFA n’est pas le seul acronyme, on parle aussi des NATU (Netflix, Airbnb, Tesla Uber) et des BATX en Chine (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi)

Les GAFA au coeur de l’actualité fiscale

Courant 2018, les GAFA sont au centre des débats. En effet, bien que générant des affaires considérables en Europe, ces entreprises ne paient, pour le moment, que peu ou pas d’impôts.

En mars 2018, la Commission Européenne a proposé une taxe à 3% du CA de ces géants afin de limiter l’évasion fiscale. A ce jour, parmi les 27, seule la France se dit prête à l’appliquer et ce, dès le 1er janvier 2019, en attendant qu’une solution à l’échelle mondiale soit mise en place. En effet, selon Bruno Le Maire, cette taxe permettrait de récupérer presque 500 millions d’euros, la taxe visant, entre autres, les revenus publicitaires et la revente de données personnelles.

Dans le reste du monde, le Royaume-Uni et Singapour ont déjà mis en place des règles de taxation des GAFA et des projets sont en cours en Italie et en Espagne.