Définition : Phygital

Le Phygital est la contraction des termes “physique” et “digital”. De plus en plus utilisé de nos jours, il a été créé en 2013 par l’agence de marketing australienne Momentum.

Phygital : Quels outils et quels impacts ?

De manière générale, le Phygital désigne la digitalisation des points de vente, soit la mise en place de solutions digitales dans une boutique physique.

Pour cela, plusieurs outils sont à la disposition des commerçants. Parmi eux, nous pouvons par exemple citer le click and collect, l’e-reservation, les bornes interactives, les tablettes vendeurs, le paiement mobile, les cabines et vitrines connectés, le vendeur digitalisé ou encore le clienteling.

L’installation de tels dispositifs offre de multiples avantages pour un retailer, elle permet notamment de :

  • Générer du trafic supplémentaire sur son point de vente
  • Élargir sa zone de chalandise
  • Générer du chiffre d’affaires additionnel
  • Améliorer sa rentabilité au m2
  • Optimiser et personnaliser sa relation client
  • Élargir son offre
  • Proposer une expérience différenciante aux consommateurs
  • Optimiser la rotation des stocks

 

Une stratégie phygital centrée sur le consommateur

Remettre le client au coeur de l’expérience d’achat, tel est le principal enjeu du phygital.

Aujourd’hui, les consommateurs désirent pouvoir acheter n’importe quel produit, n’importe quand, n’importe où et sur n’importe quel terminal. Les Brick & Mortar n’ont plus le choix : ils doivent s’adapter à ces nouvelles attentes s’ils souhaitent rester dans la course face aux Pure Player.

Pour proposer une expérience sans-couture et personnalisée, créer des synergies entre commerce en ligne et magasin physique est indispensable. Chaque solution mise en place doit néanmoins être choisie avec soin en fonction du besoin du consommateur, le but étant de fluidifier son parcours d’achat. En procédant ainsi, la marque fédère et fidélise grâce à l’expérience unique qu’elle propose. S’ensuit alors un véritable cercle vertueux : amélioration de la relation client, augmentation du taux de réachat et du taux de repeat, taux de conversion en hausse, augmentation du chiffre d’affaires, soit une meilleure rentabilité au m2.