Angers. Face au numérique, « le commerce physique n’est pas amené à disparaître »